Mes yaourts maison aux probiotiques

Yaourts maisons aux Probiotiques par Alix Le Calvez Diététicienne Psychonutritionniste

Pour joindre l’utile à l’agréable

La recette des yaourts est en passe de revenir à la mode ! Elle a de plus de grands avantages :

- Goût : vous trouverez le bon goût du lait que vous aurez (soigneusement) choisi !

- Prix : moins cher que des yaourts de bonne qualité de la distribution, et moins cher qu’une cure de probiotiques !

- Nutriments : les probiotiques consommés sous forme de yaourt survivent bien dans l’intestin, selon Jérôme Manetta.

Matériel

  • Yaourtière

  • OU four

  • 6 à 8 pots à yaourt en verre

Ingrédients

  • 1L de lait entier ou végétal

  • 2 à 6 gélules de probiotiques

Bien choisir mes ingrédients

Le lait

À choisir en fonction de votre sensibilité gustative, nutritionnelle et écologique propre.

  • Le lait d’herbe ou de foin : il provient de vaches nourries à l’herbe, ce qui lui procure une bien meilleure qualité en acides gras oméga 3 ! Il peut alors avoir le label bleu-blanc-cœur.

  • Le lait de vache Jersiaise : issue d’une race de vache bien spécifique, il est souvent bien mieux toléré que celui des vaches laitières ordinaires (voir la marque Gaborit). Préférez le lait cru ou microfiltré !

  • Le lait de brebis ou de chèvre : mieux toléré que le lait de vache par de nombreuses personnes (selon divers auteurs), il donne aussi un petit goût sympa

  • Le lait de soja : en quantité importante et régulière, dans certains cas on ne le recommande pas (antécédents de cancer hormono-dépendants dans la famille) ! À sélectionner de façon non-systématique pour faire vos yaourts. Proposition : un lait de soja vanillé, déjà légèrement sucré et texturé (extraits d’algues). Surtout, évitez le lait de soja calcium qui donnera un côté crayeux que vous ne voulez surtout pas !!

Les probiotiques

Demandez conseil à votre diététicien, votre pharmacien ou votre médecin. Ils vous aideront (s'ils ont été formés) à choisir en fonction de votre profil digestif et immunitaire. Sinon, utilisez un yaourt ou des ferments du commerce pour lancer la fermentation, mais vous obtiendrez moins de bienfaits.

bottle-container-cream-373882.jpg

La recette

Avec yaourtière ... plus simple !

  • Délayer avec un fouet les probiotiques dans un litre de lait.

  • Remplir les pots de yaourt (6 à 8), les placer dans la yaourtière (non-couverts) et la mettre en marche.

  • À la fin du temps indiqué, couvrir les pots et les remettre au frais au moins 4h avant de les savourer. La durée est souvent de 8 à 9h et compte le temps de chauffe et un temps long de repos pendant lequel il ne faudra pas toucher à la yaourtière.

  • Conserver au réfrigérateur et déguster dans la semaine qui suit.

Au four ... plus compLEXE.

  • Préchauffer le four à 40°C, chaleur statique

  • Chauffer le lait à une température comprise entre 40 et 43°C environ (si vous n’avez pas de thermomètre de cuisine, un thermomètre médical en verre peut faire l’affaire !)

  • Délayer les probiotiques dans le lait, verser dans les pots, puis les placer au bain-marie dans un plat rempli d’eau chaude du robinet.

  • Enfourner 2 heure, puis laisser reposer dans le four éteint -sans y toucher, sans vibrations sur le four, ni bousculer la cuisinière- pendant environ 8h (l’idéal est de préparer les yaourts le soir, afin qu’ils prennent tranquillement dans la nuit).

  • Le lendemain, couvrir les pots et les mettre au frais au moins 4h avant d’y goûter.

Note : Ajouter du sucre avant la fermentation des yaourts entraine une diminution de la digestibilité (il restera davantage de lactose, attention si vous ne le tolérez pas).

Mais en fait, c'est vachement simple !

Et oui ! Et pour plus de plaisir visuel et gustatif, je vous propose de réaliser ces petites verrines au yaourt, aux fruits rouges et au muesli, telles que vous pouvez les admirer ci-dessous.

👩‍🍳BON APPÉTIT !

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à partager vos impressions et conseils en commentaires